2a00:b6e0:1:20:12::1 budget militaire par pays

budget militaire par pays

Les dépenses de défense du Canada, membre de l'OTAN, se situent en 2018, comme les années précédentes au quatorzième rang mondial, à hauteur de 21,6 milliards US$. Elles demeurent très proches de ce niveau record jusqu'en 2016 inclus, et repartent à la hausse en 2017 et 2018, année où elles atteignent 1 780 milliards US$. En 2000 et 2001, les dépenses de défense des États-Unis retombent à environ 40 % du total mondial. Classement des États du monde par dépenses militaires (% du PIB). Celui de la Chine poursuit sa croissance ininterrompue depuis plus de vingt ans[c]. Le plus remarquable est peut-être le montant du budget militaire lui-même. Il convient de noter que les fluctuations des taux de change et l’inflation rendent une évaluation stricte difficile au niveau international. En 2018, ces mêmes données sont respectivement de 239 milliards US$ et de 13,4 %[10],[1],[b],[c]. Elle consacrera 6,3 % de son budget à l'armement[33]. Des organismes d'États peuvent également consacrer un budget au secteur militaire. À l'issue des conflits, les pratiques d'indemnités de guerre, permettant au vainqueur de se faire rembourser par le vaincu[9], étaient courantes jusqu’à la première moitié du XXe siècle. L'Inde (au 4e rang mondial) continue en revanche d'accroitre régulièrement son effort de défense : sur la décennie 2009-2018, ses dépenses augmentent de 29 %[10]. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Budget non prioritaire Cette augmentation contribue à l’envol des déficits publics américains. Les États-Unis représentent 43,4 % des dépenses de défense mondiales, et aucun autre pays ne pèse plus de 5 %[24]. Elle passe ainsi de la onzième place en 2001, à la neuvième place en 2003 puis à la sixième en 2006 pour atteindre la cinquième place en 2008. Les données relatives aux dépenses militaires estimées par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI) sont déterminées selon la définition de l'OTAN qui englobe toutes les dépenses courantes et en capital pour les forces armées : forces du maintien de la paix, ministères de la défense, agences gouvernementales participant à des projets de défense, forces paramilitaires, activités dans l'espace militaire ; mais également les dépenses engagées pour le personnel civil et militaire (pensions de retraite, services sociaux, exploitation, maintenance, approvisionnement, recherche et développement, aide militaire). Des dons financiers ou matériels de pays amis ou d'organisations internationales[7], voire la mise à disposition de troupes contre compensations[8], permettent d'alimenter les besoins militaires sans alourdir le budget de la défense nationale de nombreux pays. Ce montant est plus de quatre fois supérieur au budget de défense de la Russie. Il ne s'agit pas que d'une augmentation qualitative, les ventes d'armes des cent principaux fabricants au monde ont aussi augmenté de 3 % en 12 mois (2005) pour un chiffre d'affaires estimé à 290 milliards de dollars (plus de 217 milliards d'euros), essentiellement concentré aux États-Unis et en Europe de l'Ouest qui ont réalisé 92 % des ventes, notamment vers le Proche-Orient, où ces armes risquent d'augmenter l'instabilité de la région, note le SIPRI. Les pays baltes et l'Inde grimpent en flèche dans le classement annuel des budgets militaires. Selon les données publiées par le SIPRI en avril 2019, les dépenses militaires dans le monde s'élèvent à 1 822 milliards US$ en 2018, soit une augmentation de 2,6 % à prix constant par rapport à 2017 et de 5,0 % à prix courants[13],[1]. Non représentées sur le graphique ci-dessus, la part de l'Afrique, environ 2 % du total mondial, et celle de l'Amérique centrale et du sud, environ 4 % du total, sont stables depuis le début du XXIe siècle. La crise financière de 2007-2008 a encore peu d'impact sur le niveau des dépenses, la plupart des pays ayant choisi d'augmenter les dépenses publiques pour contrer les effets de la récession économique, et de reporter à plus tard la réduction des déficits publics. Celles-ci repartent les années suivantes à la baisse pour atteindre un point bas historique en 2018 où elles représentent 2,141 % du produit mondial brut[2]. De ce point de vue, la part du produit intérieur brut que les États consacrent à la défense est l'indicateur le plus répandu pour mesurer l'intensité de l'effort de défense. Calculé sur la base de 1937, les dépenses soviétiques sont de 1,7 milliard de roubles en 1928, 10,7 en 1937 et 45,2 en 1940. Selon la revue Saturday Review (en) de février 1898, on indique que le pourcentage des rentrées fiscales affecté aux budgets militaires se répartit comme suit[39] : Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. - a été co-organisée par Diploweb.com et GEM le mercredi 2 mai 2018, à Paris Actuellement l'algerie represente le leader africain en terme de dépenses militaires. À partir de 2008, leurs dépenses de défense connaissent une envolée spectaculaire qui les conduit à occuper le second rang dans la région depuis 2010. Les EAU ne publient plus de données officielles relatives à leur dépenses de défense depuis 2015. Le budget militaire actuel de l’armée indonésienne est estimé autour de 7 milliards de dollars selon Globalfire Power. Sont exclus de ces dépenses : les prestations des vétérans, ainsi que les frais liés à la démobilisation et à la conversion et/ou destruction des armes. (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); Accueil »  EXCLUSIF. Rapport annuel de l'Institut international de recherche pour la paix de Stockholm (SIPRI, 11 juin 2007) ; Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, attaques terroristes du 11 septembre 2001, SIPRI Trends in World Military Expenditure (2018) April 2019, Les budgets de défense des États-Unis 2019 / 2020 mars 2019, Les dépenses de défense des pays de l'OTAN (2012-2019), SIPRI Trends in World Military Expenditure (2017) Mai 2018, EDA Defence Data (2005-2017e) Septembre 2018, SIPRI Trends in World Military Expenditure (2015) Avril 2016, SIPRI Trends in World Military Expenditure (2016) Avril 2017, L'Assemblée nationale adopte le budget défense 2008, "Le budget de la défense de la Chine en hausse de 14,7 % en 2006", Forces armées des États de l'Union européenne, Site officiel du SIPRI, dépenses militaires mondiales et armement en 2015, Le site officiel du budget de la défense française, Centre de documentation et de recherche sur la paix et les conflits, Observatoire des Transferts d'armements, Observatoire des armes nucléaires françaises, Dépenses de défense des pays de l'OTAN depuis 1949, Évolution des dépenses militaires américaines ajustées de l'inflation depuis la Seconde Guerre mondiale, Complexe militaro-industriel de l'Allemagne, Complexe militaro-industriel des États-Unis, Complexe militaro-industriel de la France, Complexe militaro-industriel de la Russie, Complexe militaro-industriel de la Turquie, Chronologie des grades et emplois militaires, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Budgets_de_la_défense_dans_le_monde&oldid=173857546, Article contenant un appel à traduction en anglais, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, *Ajustement dû à l'inflation calculé sur une base de 1929. Toutefois, l'analyse du niveau des dépenses de défense dans le monde doit aussi tenir compte de l'évolution de la richesse mondiale.                                            Budget prioritaire. Durant la même période, le budget militaire de la Chine connaît une augmentation considérable, parallèle à celle du développement économique du pays. Après plusieurs années de baisse continue des dépenses militaires, l'année 2016 marque un cycle de hausse des budgets de la défense, surtout en Asie, en Inde, dans les pays baltes. En 2018, la France a vu ses dépenses militaires diminuer légèrement mais le pays est tout de même passé à la cinquième place mondiale en doublant la Russie. La part du PIB que chacun de ces pays consacre à sa défense est globalement stable dans le temps. Les budgets militaires sont un bon critère pour en juger. L'Arabie saoudite est de loin le pays de la région qui investit le plus dans son armée, avec un total estimé à 67,6 milliards de dollars en 2018. En 2018, ces rapports sont inversés, l'Asie en représente 28 % et l'Europe 20 %. Toutefois, ces chiffres ne sont pas significatifs de l'écart des capacités opérationnelles, en raison des doublons, des lacunes au sein des forces européennes et surtout de l'hétérogénéité de leurs équipements que les processus et le commandement intégré de l'OTAN ne compensent qu'en partie[12]. Ces dépenses représentent environ 2,4% du PIB mondial en 2008. Entre 2000 et 2018, la Chine multiplie par presque cinq ses dépenses de défense. Les deux organismes listent cependant les mêmes pays aux quatorze premières places du classement des pays par dépenses de défense décroissantes, avec quelques différences de séquence. La suite après cette publicité En 1939, plus de 20 % de travailleurs allemands de l'industrie ainsi que près d'un tiers du secteur manufacturier et de la construction travaillaient pour les forces armées. Ces données établies sur la base de règles précises et connues diffèrent parfois significativement de celles du SIPRI qui demeurent toutefois une source largement utilisée par les organismes internationaux et les médias. Le déficit est principalement couvert par la vente de bons, de billets et d’obligations du Trésor américain, dont une grande partie est achetée par d’autres pays, les plus importants étant le Japon et la Chine. Selon les données figurant dans le SIPRI Yearbook 2007, les dépenses de défense dans le monde s'élèvent en 2006 à 1 204 milliards US$ courants. Les données publiées par ces trois organismes sont accessibles gratuitement sur leurs sites internet. Toutes les régions du monde connaissent des augmentations significatives depuis 1999 à l’exception de l’Europe occidentale et centrale[34]. En 2011 par exemple, le département de la Défense des États-Unis consacre 50,7 milliards de dollars pour la santé de 9,6 millions de soldats, retraités, réservistes et personnes à charge [6]. ... est éjectée du Top 5 au profit de l’Inde, malgré un budget militaire de 57,7 milliards de dollars. La première couvre le monde entier, tandis que les deux autres publient des données pour les pays respectivement membres de l'OTAN et de l'Union européenne. Et cela fait que la Chine dépense dix fois plus pour son appareil militaire qu’en 1994. Souhaitez-vous savoir en quoi consiste la puissance militaire, y compris le signal de force que chaque armée attire? – Cartes du monde relatives au budget consacré à la défense Les dépenses mondiales sont désormais 76 % supérieures au niveau le plus bas de l’après-guerre froide en 1998 »[13]. Évaluées sur la base des données en US$ constant 2017 publiées par le SIPRI, les dépenses de défense connaissent dans le monde des évolutions contrastées depuis le dénouement de la guerre froide à la fin des années 1980. Le total des dépenses de défense des pays d'Europe appartenant à l'OTAN est en 2018 de 276 milliards US$. L’armée indonésienne occupe la quinzième place du classement desarmées les plus puissantesde la planète. Selon l’hebdomadaire russe Nezavisimoye Voyennoye Obozreniye, une part de plus en plus importante du budget fédéral russe n'a pas d'affectation rendue publique : entre 2003 et 2006, la part du budget dont l'affectation n'est pas publiée serait ainsi passée de 36,2 % à 44 %. Les données de l'OTAN donnent une vision plus précise de l'effort de défense réel des grandes nations européennes. Après les États-Unis, ce sont le Royaume-Uni, la France, la République populaire de Chine et le Japon, qui ont chacun compté pour 4 à 5 % du budget militaire mondial connu en 2006[27]. Ce niveau de dépenses demeure inférieur de 19% au sommet atteint en 2010. Porté par sa croissance économique, son budget militaire est en forte hausse, alors qu'il représente la même proportion du PIB chinois depuis 2010. La Chine comptait encore augmenter ses dépenses militaires pour l'année 2007 avec une hausse attendue de 17,8 % pour s'établir à 351 milliards de yuans (34,4 milliards d'euros)[31] contre une augmentation de 14,7 % en 2006[32]. Mais telle n’est pas la seule divergence : selon le SIPRI, le budget de l’Armée populaire de libération [APL] s’éleverait à 250 milliards de dollars, soit presque 80 milliards de plus par rapport au montant avancé par les autorités chinoises. Total U.S. Foreign Aid Obligations to Israel: 1946-2020 current, or non-inflation-adjusted, dollars in millions Leur définition précise est propre à chaque pays, ce qui complique les comparaisons internationales. La dernière modification de cette page a été faite le 16 août 2020 à 04:04. Avec un budget militaire de 3,4 milliards de dollars, l'armée marocaine est classée 60e dans le monde et 7e au niveau du continent africain Cette conférence du général A. Lamballe - L'Inde, pays émergent ou puissance mondiale ? Leur part relative diminue nettement depuis 2010, en partie par la baisse des dépenses en valeur absolue voulue par Obama mais davantage en raison de l'augmentation des dépenses en Asie. Cela est notamment le résultat des sanctions économiques imposées depuis 2014 par les pays occidentaux au pays. En 2008, il atteignait 48,07 milliards d'euros[29]. Entre 2015 et 2018, sept pays d'Asie dépensent chaque année plus de 10 milliards US$ pour leur défense ; ce sont par niveau décroissant de budget, la Chine, l'Inde, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie, le Pakistan et Taïwan. Leur définition précise est propre à chaque pays, ce qui complique les comparaisons internationales. Puis elles augmentent durant treize années consécutives entre 1999 et 2011, avec notamment la guerre en Afghanistan et en Irak, le retour de la Russie et l'émergence de la Chine. L’arsenal militaire de cette armée comprend entre autres 41 avions de chasse, 197 hélicoptères dont cinq destinés au combat aérien et plus de 1100 véhicules blindés militaires. La dépense militaire mondiale a augmenté de 37 % en dix ans. Peu après, il ordonna le triplement des effectifs de l'armée en une année. Le SIPRI[3], l'OTAN[4] et l'EDA[5] sont les trois principales sources d'information accessibles facilement[a] pour la période post-Seconde Guerre mondiale. La part de leurs dépenses militaires dans le PNB américain a augmenté de 34 % en cinq ans[27] et représente 1 483 euros par habitant (source : OTAN). Si, par exemple, pour atteindre cet objectif, un pays dote ses armées d’un budget de 10 milliards de d’euros, encore faut-il qu’une part relativement importante soit affectée au renouvellement ou à l’acquisition de capacités… Ce qui n’est pas forcément évident si … Des statistiques sont cependant publiées chaque année par des organisations étatiques, comme l'OTAN, ou privées comme le SIPRI ou l'IISS. Celles du SIPRI donnent une vision mondiale d'ensemble sur une longue durée. The SIPRI Military Expenditure Database contains consistent time series on the military spending of countries for the period 1949–2019. Depuis le début du XXIe siècle, la part du PIB consacrée à la défense est, dans la quasi-totalité des pays d'Europe, en baisse de façon continue jusqu'en 2015. – Classement des États du monde par dépenses consacrées à l'éducation (% PIB) Depuis 1994, aucune loi de programmation militaire n'a été respectée. [fn]Crisis Group suit la crise burundaise depuis son commencement et a décrypté ses différentes phases. Les États-Unis comme la Chine augmentent leurs dépenses de 5 % en 2018[10]. La forte hausse de 2018 est confirmée en 2019 sur fond de compétition stratégique avec la Chine et la Russie et de tensions au Moyen-Orient[10],[11]. Durant treize années, les dépenses de défense augmentent de façon continue jusqu'à atteindre 1 728 milliards US$ en 2011. Neuf des dix pays qui dépensent le plus pour leur défense ont augmenté leur budget militaire en 2009[19]. Rang établi sur la base des données de l'OTAN pour ses pays membres et des données du SIPRI pour les autres pays. Budget Overview President Donald J. Trump signed a $1.3 trillion spending bill on March 23, 2018 that includes a $160 billion boost in defense spending over two years, reversing years of decline and unpredictable funding. Source : Yearbook: Armaments, Disarmament and International Security, Stockholm International Peace Research Institute. Les données relatives à l'Union européenne publiées par l'European Defence Agency concernent 27 pays, incluant le Royaume-Uni, mais ne comprenant pas le Danemark, qui de façon générale, ne participe à la PSDC européenne. Selon les données figurant dans le SIPRI Yearbook 2002, les dépenses de défense dans le monde s'élèvent en 2001 à 839 milliards US$ courants, en augmentation de 2 % en termes réels par rapport à 2000, et représentent 2,6 % du PIB mondial. Les États-Unis et la Chine concentrent à eux seuls près de la moitié des dépenses mondiales. Depuis le début du XXIe siècle, la part du Moyen-Orient dans les dépenses mondiales oscille entre 8 % et 11 % du total mondial, avec une tendance à la hausse depuis 2013. ... cause de la dévalorisation du rouble par rapport au dollar. Dans les années suivantes, l'effort de défense du Japon reste pratiquement stable. La recherche et développement pour la mise au point des réacteurs et armes nucléaires, dépend ainsi du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives pour la France et du Département de l'Énergie des États-Unis pour ce pays. Les budgets de la défense sont les sommes que les États dépensent pour la mise sur pied, le maintien en condition et le déploiement en opérations de leurs forces armées. L'Arabie saoudite est depuis le début de ce siècle au premier rang des pays qui dépensent le plus pour leur défense, suivi par les Émirats arabes unis, la Turquie, Israël, l'Iran et Oman. C'est le cas, par exemple, des données relatives à la France, pour lesquelles le SIPRI continue d'inclure les dépenses liées à la Gendarmerie nationale, alors qu'ile ne figurent pas dans les données de l'OTAN et de l'EDA. Les dépenses militaires passèrent de moins de 2 % du produit national brut sous la République de Weimar à 23 % en 1939 : Les dépenses militaires, selon un article de l'homme politique allemand Matthias Erzberger écrit en 1914, sont répertoriées par armée de terre et marine de guerre pour une meilleure classification du budget de la défense des principaux États à la veille de la Première Guerre mondiale; Compte tenu du contexte, il faut prendre les chiffres suivants avec prudence. Ce total passe à 45,8 % en 1992 corrélativement à la chute brutale des dépenses militaires de l'ex-URSS : selon les estimations du SIPRI, le budget de défense de la Russie est en effet de 48,6 milliards US$ en 1992, alors que celui de l'URSS atteignait 227,5 milliards US$ en 1990. Le budget des États-Unis connaît une augmentation importante, après trois années de quasi-stabilité, et revient en dollars constants 2017 au niveau du budget de 2014. Les dépenses des quinze pays ayant les budgets les plus importants représentent plus de 80 % du total des dépenses de défense dans le monde. Selon les données publiées par le SIPRI en mai 2018, les dépenses militaires dans le monde s'élèvent à 1 739 milliards US$ en 2017, soit une augmentation de 1,1 % à prix constant par rapport à 2016[14]. En raison des guerres engagées en Afghanistan et en Irak par les États-Unis, elles augmentent fortement durant la décennie 2000 pour atteindre dans les années 2009-2011 leur plus haut niveau historique, autour de 775 milliards US$, soit 45 % des dépenses de défense dans le monde. L'année 2018 est marquée par une hausse de 2,6 %, la plus importante depuis 2009[10],[1],[b],[c]. Après le déclin constaté de 1987 à 1998, les dépenses militaires recommencent à augmenter, tant dans le monde que dans la plupart des régions du monde : sur la période 1998-2001, elles augmentent d’environ 7% en termes réels. Les données publiées par l'OTAN obéissent à des normes précises et stables dans le temps. Statistiques sur : Dépenses militaires (en % du PIB) par pays. Concernant la France, la cause principale d'écart avec l'OTAN est que le SIPRI continue d'inclure le budget de la Gendarmerie nationale, malgré son rattachement depuis 2009 au ministère de l'intérieur. En 2010, la Chine prévoit, pour la première fois depuis 10 ans, de ralentir la croissance de ses dépenses militaires (+7,5 % contre une moyenne de +10 % par an depuis 1999). L’armée indonésienne poss… Liste 2020 des pays par puissance militaire - Dernière mise à jour. Sources et définitions variables des dépenses de défense, Évolution des dépenses de défense dans le monde depuis la fin de la guerre froide, Dépenses de défense mondiales et par région au, Dépenses de défense par pays et par année au, Tableau des dépenses de défense 2013-2016, Tableau des dépenses de défense 2009-2012, Tableau des dépenses de défense 2001-2008, Dépenses militaires de l'Allemagne et l'URSS de 1928 à 1939, Dépenses de défense des grandes puissances en 1897, « compte tenu de ses opérations militaires en cours et de ses grands programmes d’achat d’armements, on peut supposer que leurs dépenses restent égales ou supérieures au niveau de 2014 », « le total des dépenses militaires mondiales a augmenté pour la deuxième année consécutive, atteignant leur niveau le plus élevé depuis 1988 – première année pour laquelle des données mondiales cohérentes ont été disponibles. Cependant, cette définition ne peut être appliquée à tous les pays étant donné le manque d'information à propos des budgets militaires et des dépenses militaires hors budget. 83 % du total mondial des dépenses a été dépensé par les 15 "premiers" pays les plus militarisés en 2006[27]. En valeur relative, la défense est passée de 14 % du budget de l’État en 1981 à 9,5 % en 2010 et de 3,3 % du PIB à 1,7 %. Les budgets de la défense sont les sommes que les États dépensent pour la mise sur pied, le maintien en condition et le déploiement en opérations de leurs forces armées. Plus de 20 % de tous les travailleurs industriels allemands ont travaillé pour les forces armées, tandis que près de 33 % de ceux dans les secteurs manufacturier et la construction y travaillaient. Après trois années (2012-2014) de forte baisse, le budget se stabilise durant les trois années suivantes (2015-2017). Outre les États-Unis et le Canada, 27 pays d'Europe en sont membres. MEDIASPRESSE.INFO- Quels sont les pays les plus agressifs dans le monde? En 2018, les dépenses de défense en Asie atteignent 507 milliards US$, soit 28 % des dépenses mondiales. Ce niveau de dépense représente 2,2 % du PIB mondial[18]. Cet article traite des budgets de la défense dans le monde aux XXe et XXIe siècles, globalement, par région et par pays. Publié le 29/04/2019 À 14H40. La Russie est en US$ courants le pays d'Europe qui consacre le plus de moyens à sa défense en 2018. Depuis la fin de la guerre froide, le budget de défense des États-Unis connaît des variations importantes liées aux conflits dans lesquels ils sont engagés, aux évolutions du contexte international et au contexte économique américain. en 2016, la chute des prix du pétrole ayant entraîné une baisse des recettes publiques. Les données de l'OTAN et de l'EDA sont identiques durant les années 2010 pour la France et l'Allemagne, mais différentes d'environ plus ou moins 2 à 3 % pour le Royaume-Uni où des débats ont eu lieu dans les années 2015-2018 sur la qualité des informations fournies. Selon les données publiées par le SIPRI, les dépenses militaires globales augmentent en 2015 de 1 % par rapport à l'année 2014 : cela n'était plus arrivé depuis 2011[17]. Avec 649 milliards de dollars, les dépenses militaires des États-Unis augmentent de 4,6% en 2018. Ces données établies sur la base de règles précises sont certainement plus fiables que celles du. La Chine lui consacre en moyenne 2 % de son PIB depuis le début du XXIe siècle, et 1,9 % depuis 2013. Il existe différentes méthodes pour estimer les dépenses militaires respectives de chaque pays. Dépenses militaires (en % du PIB) par pays. Depuis le début du XXIe siècle, les États-Unis demeurent de très loin la principale puissance militaire mondiale. En 1992, le budget de défense chinois est estimé être de l'ordre de 27 milliards US$ soit 2,3 % des dépenses mondiales. En 2000, son budget de 41,3 milliards US$ est inférieur de 3 milliards US$ à celui du Japon, qui est le pays d'Asie qui investit le plus dans sa défense. item c-m(53)137 - 1954 budget estimates for nato headquarters; item c-m(53)138 - fifth report of the north atlantic planning board for ocean shipping; item c-m(53)139 - military community relations problems - report to the north atlantic council adopted by the conference on 30th october 1953 La Chine occupe en 2008 pour la première fois la deuxième place du classement des pays qui consacrent le plus de moyens à leur défense. Économie »  ▶ VOIR AUSSI : Translation for 'budget militaire' in the free French-English dictionary and many other English translations.

Charlotte Casiraghi Et Balthazar, Contrat De Franchise Exemple, Tbs Summer School, Gâteau Cassis Citron, Phrase Qui Touche Le Coeur D'un Homme, Salaire Ingénieur Industriel France, Pratiquer Le Qi Gong Chez Soi, Oeuf Fécondé Combien De Temps,

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>